Matières premières

Nos tissus

Lors du choix d’un rouleau, il est important de tenir compte :
N

Des dimensions de la surface à peindre

S’il s’agit d’un mur, il vaut mieux opter pour un rouleau à partir de 18 cm de longueur, s’il s’agit d’une petite finition, mieux vaut se fier aux mini-rouleaux.

N

Du type de surface

Pour les surfaces rugueuses, généralement à l’extérieur, on utilise des rouleaux à poils longs (poil à partir de 18 mm) et même dans certains cas, des rouleaux rembourrés, tandis que pour les surfaces lisses ou semi-brutes, les rouleaux à poils courts (jusqu’à 12-13 mm) sont plus appropriés.

Une fois les caractéristiques de la surface à peindre identifiées, il est possible de procéder au choix du type de tissu, qui sera également influencé par le type de produit à appliquer.

Les principaux tissus utilisés sont :

Polyester

Convient pour le bricolage et pour les travaux intérieurs. Il est utilisé comme produit jetable dans le cadre de l’application de matériaux agressifs et très épais tels que: bitumineux, résines époxy, apprêts et revêtements en fibres de verre.

Il est peu coûteux et résistant aux solvants, mais ne convient pas aux surfaces extérieures très rugueuses.

Acrylique

Il est connu sous le nom de tissu côtelé. Il présente une capacité d’absorption moyenne de la peinture et une élasticité moyenne.

Pour ces raisons, il convient pour les travaux d’intérieur et pour le bricolage, pour les peintures à base d’eau et imperméables, les peintures respirantes et les peintures acryliques.

Il convient également pour toutes les peintures en émulsion et les résines acryliques. Il résiste aux solvants.

Polyamide

C’est une fibre de haute qualité en raison de ses propriétés d’absorption régulière et parce qu’elle libère progressivement la peinture, elle est également anti-égouttement.

C’est un tissu d’une grande élasticité. Il en résulte une libération progressive de la couleur de manière homogène, ce tissu offre ainsi d’excellentes performances et un degré de couverture élevé. Il garantit des performances professionnelles.

Il peut être utilisé pour appliquer des peintures à base d’eau, respirantes, au quartz et des peintures corrosives, des peintures gélatineuses (si on utilise le poil court), ainsi que des peintures au silicone.

Il convient aussi bien aux surfaces lisses qu’aux surfaces rugueuses, selon la surface, il est bon d’évaluer la longueur des poils.

Microfibre

La microfibre est un tissu avec une structure en cadre. Grâce à la section de ses fibres, il garantit une grande capacité d’absorption, il répond bien en outre aux produits liquides : isolants, imprégnants et peintures liquides.

Il est anti-égouttement et libère constamment de la couleur.

Il résiste aux solvants et empêche la perte des poils.

Les résultats sont homogènes et la couverture est de grande qualité. Il convient bien aux peintures et vernis acryliques.

Mohair et le Velour

Le mohair et le velours sont similaires, ils garantissent une application homogène et une excellente résistance.

Ils résistent aux solvants. Ils peuvent être utilisés avec: les vernis, les peintures à base de solvants, les peintures à base d’eau, les résines synthétiques et les produits anticorrosion, les peintures polyuréthanes bi-composants et époxy.

Eponge

L’éponge est utilisée pour les peintures lisses.

Avec les peintures à faible densité, on obtient un effet peau d’orange.

Le résultat est homogène et il n’y a pas de perte de poils.

Elle convient pour les effets spéciaux et la décoration de peintures acryliques de moyenne densité, le résultat final dépend également du type d’éponge (nombre de cellules).

Nos soies

Traditionnellement, le pinceau était fabriqué à partir de soies de porc, d’abord d’origine italienne puis chinoise, qui étaient cuites, traitées et utilisées pour être mélangées avec d’autres soies ou utilisées telles quelles dans toute leur pureté, selon les exigences du client final.

Cependant, la réduction drastique de la possibilité de disposer de cette matière première depuis les années 1980 et la diminution progressive de sa qualité ont conduit à l’étude et à la mise en œuvre de nouveaux filaments synthétiques de plus en plus performants.

La sélection de la meilleure matière première commence par les soies et les filaments, qui sont les principaux composants du pinceau.

À ce jour, les types de soies les plus utilisés sont les suivants :

N

Naturelles

Par le passé, les professionnels du secteur avaient tendance à préférer les soies naturelles afin de choisir le produit le plus performant pour leurs travaux mais, aujourd’hui, les progrès réalisés dans la production de soies synthétiques les ont rendues comparables aux soies naturelles en termes de qualité et de performance, bien qu’elles soient utilisées à des fins différentes.

La soie naturelle est très absorbante, elle possède une bonne capillarité et élasticité, c’est pourquoi elle est capable de libérer progressivement le produit. Le pourcentage de plénitude, c’est-à-dire la présence de fibres de même longueur, est un élément distinctif important quand il s’agit de choisir les meilleures soies.

Un pourcentage élevé de poils courts provoque un effet appelé « artichaut » par les professionnels, c’est-à-dire l’ouverture des soies dès la première utilisation, et donc une perte de précision dans le trait. C’est pourquoi, dans notre sélection, nous préférons des soies 90 % TOP.

Soie blonde

Elle présente une structure conique et plumeuse au sommet.

C’est une fibre répondant bien aux vernis et aux peintures à base de solvants.

Les différents types Chungking, Shanghai, Hankhow sont mélangés entre eux afin d’obtenir des produits performants.

Soie noire

Absorbante et très élastique.

Elle présente une structure conique et plumeuse au sommet.

Convient pour les peintures visqueuses qui nécessitent une bonne détente et pour les vernis à base de solvants.

N

Synthétiques

Au fil des ans, les filaments synthétiques ont gagné la confiance des professionnels du secteur et se sont révélés particulièrement performants avec certains types de peintures, comme les peintures à l’eau.

Le filament synthétique n’absorbe pas la peinture fluide et est particulièrement indiqué pour l’application de produits de consistance gélatineuse ou visqueuse sur des surfaces rugueuses et abrasives car il est très résistant à l’usure.

De plus, les filaments synthétiques, à l’instar des soies naturelles, résistent aux solvants légers (sauf le PVC).

Krex

Il s’agit d’une fibre synthétique de dernière génération à capacité d’absorption réduite, particulièrement adaptée pour l’application de peintures acryliques, de peintures à l’eau et de vernis gélatineux.

Sa structure conique et élastique facilite l’application de produits visqueux et de peintures au quartz sur des surfaces très abrasives, même à l’extérieur.

Elle est souvent mélangée avec des soies naturelles pour une plus grande polyvalence.

Polyester

Son mélange en petit pourcentage avec des soies naturelles permet d’augmenter le rendement au mètre carré, surtout sur les surfaces rugueuses, comme les enduits et les murs extérieurs, ainsi que sa résistance à l’usure.

Nylon

Fibre synthétique souple et résistante.

Il convient aux produits visqueux et gélatineux, notamment parce qu’il peut être nettoyé avec des solvants et réutilisés.

Il n’est pas naturel, donc il n’absorbe pas la couleur et le filament est très dur. Il convient à l’application de produits très visqueux.

PVC

Il est utilisé uniquement en mélange avec des soies naturelles et il résiste bien à l’usure, c’est pourquoi il est souvent utilisé dans l’industrie.

Convient pour les peintures à l’eau.

Le pinceau qui en résulte convient pour les travaux des couches de fond.

demander des informations

Contact

Ce formulaire de contact nécessite votre nom et votre adresse électronique pour pouvoir vous contacter au sujet de votre demande. Pour connaître en détail le traitement des données, lisez notre
Privacy Policy

Consentement à la Privacy